LA DELEGATION OU LA DELEG’ACTION

Je suis intervenue auprès d’une dizaine de dirigeants gersois dans le cadre du Cycle Plato animé par la CCI formation du Gers.

La particularité de ce cycle réside dans le fait que les chefs d’entreprises choisissent les thématiques pour leur réunion mensuelle.

La délégation est un acte managérial fort et un des plus difficiles notamment pour des dirigeants de TPE/PME. La délégation c’est renoncer…

En effet,renoncer à des tâches voire à des missions pour favoriser la montée en compétences de ses collaborateurs en l’associant à de la gestion des talents dans l’entreprise.

Il est nécessaire d’identifier ses propres freins et ses craintes pour accepter de déléguer et d’être aussi convaincu des bénéfices:

– Se concentrer sur le coeur de ses missions et sa valeur ajoutée,

– Développer des compétences,

– Mettre en évidence des potentiels,

– Donner du sens à l’action collective et individuelle,

– Agir sur des leviers de performance et de reconnaissance,

– Gagner en confiance.

Déléguer c’est prendre du temps pour en gagner plus tard.

D’après une étude de 2014, auprès de dirigeants et de RH, la délégation produit de meilleurs résultats pour 82% des répondants et amorce de la confiance individuelle et collective pour 85% d’entre eux.

Le lien est étroit avec notre gestion du temps et nos comportements, influencés par des motivations internes ( Les drivers, messages contraignants) .

Des postulats pour réussir la délégation: valider la compétence, accepter que la tâche soit effectuée différemment, accompagner jusqu’à une complête autonomie et fixer des objectifs clairs.

La délégation concerne tous les salariés, chacun à leur niveau et valorise le talent individuel.

Et vous…..

Que pouvez vous déléguer? A qui? Quand ? Quels objectifs ? et Comment allez vous accompagner cette délég’action?